Forum RPG du manga survival-horror High School Of The Dead
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lorsque nous tomberons, nos carcasses se videront

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Volonté de l'Eventreur
♠ Master of Death Puppets ♠

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 21/07/2012

MessageSujet: Lorsque nous tomberons, nos carcasses se videront   Ven 14 Sep - 17:21

PNJ -> KAIRI

Freinant d'un coup sec, la moto s'immobilisa à un kilomètre de la bâtisse où devait se rendre les survivants. Quitte à les utiliser autant ne pas les laisser se faire manger dans l'instant.

La jeune femme descendit de l'Harley et partit d'un pas confiant près de l'entrepôt. Avant de s'arrêter net et de pivoter vers Naomie.

# Ecoute, il faut que tu te tienne tranquille. Maintenant suis-moi.


Lorsqu'elles atteignirent la porte métallique, Kairi la poussa et dans un grincement des plus irritants s'ouvrit sur une énorme pièce pleine de personnes s'activant près de machines, d'armes, de véhicules et de vivres. La plupart des gens avait un uniforme uni gris. Mais on pouvait remarquer sept personnes vêtus de long manteau noir où se dessinait une large rose rouge sang. Si on observait encore plus précisément, on devinait aisément que ces personnes étaient des femmes.

# Ne prend pas peur. Sois résistante !

Et elle poussa Naomie jusqu'à une femme portant un des manteau.

# Junko ! Numéro 6 au rapport !
- Aaah ma petite Kai ! Comment vas-tu ? L'escapade s'est bien déroulé ?

Puis elle roula des yeux en voyant la jeune fille qui accompagnait sa numéro 6. Kairi s'exclama:

# Attends ! Ne l'examine pas comme ça. J'ai trouvé quelque chose de follement intriguant en elle quand elle s'est mise à se battre ! Je suis sûre que si on la laissait quelques temps avec Makise elle deviendrait une élite !

Puis Kairi se reprit car elle semblait en avoir trop dit devant l'autre jeune femme. Junko inspira profondément, regarda Naomie dans le blanc des yeux et d'un ton calme et posé commença:

# Très chère, ici tu es dans la base post-apocalyptique des Black Rose. Nous sommes une organisation secrète gouvernemental se battant contre les bio-terroristes. Mais ce matin, nous nous sommes retrouvés dans la panade quand nous avons découvert que toutes nos machines étaient en panne. Je ne sais pas réellement si ça a un quelconque rapport avec le retour des morts mais sait-on jamais.

Après une courte pause afin qu'elle reprenne son souffle et vérifie que Naomie suive toujours, elle continua:

# Je suis Junko, la mère supérieur de l'équipe. Si Kairi, ma petite protégée, a vu en toi quelque chose d’intéressant, je la crois. Et puis même si il n'y a rien ici tu nous sera très utile. A présent, je vais te laisser le choix. Nous rejoindre ou partir affronter le monde toute seule.

Et sur ce, elle tourna les talons et partit s'occuper d'autres personnes. Kairi regarda Naomie et lui fit un sourire qui lui monta jusqu'aux oreilles.

#J'espère vraiment que tu prendra la bonne décision (elle commença à enfiler une longue veste noire comme celle des autres) du coup, je vais aller accueillir le garçon avant de t'expliquer plus précisément en quoi consiste notre rôle. En m'attendant, tu peux faire ce que tu veux.

Et elle planta Naomie là. Trottinant jusqu'à la porte transversale de l'entrepôt, elle sortit attendre Gakuto qui ne devrait pas tarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gakuto Ogawa

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 20

Carnet de survie
Arme:
Objet(s): BMX, Ipod, cell et gant de boxe UFC
Mode de survie: Seul

MessageSujet: Re: Lorsque nous tomberons, nos carcasses se videront   Sam 15 Sep - 14:56

Gakuto arrive, il finis par voir la zone industrielle, il a encore l'odeur, la polution qu'il dégage mais la on s'en fiche plus que d'autre chose, on est plus concentré a la survis. Il a de la vitre au sol, ses mauvais pour les pneu, risque de faire une creuvaisont. Il saute sur une voiture qui était bas sur terre et passe l'autre coter pour esquiver le plus de vitre possible. Il arrive devant un zombie qui mangais un cadavre au sol. Il saute pour lui atterire sur la tête, la tête bien enfoncé dans le cadavre ouvert avec le derrière de tête défoncer. Oups, désoler, je voulais pas te faire du mal, j'ai voulu te tuer. Il continus a pédaler. Il arrive vers la porte traversale et vois la fille avec une genre de robe noir. Gakuto arrive devant elle et s'arrête en freinant avec sont pied. Il débarque de sur sont BMX et s'exclame avec les sourcil légèrement froncé.

Merci pour avoir attirez les 10 zombie

Gakuto enlève ses gant et les tord pour enlevers le sang de zombie qui tombe, on peut voir que ses mains on rien. Encore bien intact et remet ses gant pour prendre sont vélo dans sa mains, c'était pas lourd, un vélo qui pèse entre 23 et 24 LB, ses pas un petit poid de se genre qui va l'empêcher de trainer sont vélo dans la mains et regarde la fille droit dans les yeux. Sachant qu'il veut savoir pourquoi elle est venus ici et pourquoi elle porte se truc qu'elle avais pas. Gakuto sort de sont sac une bouteille d'eau et la boie, assoifé et relache la bouteille de plastique vide. Il pouvais pas battre tout ses zombie en même temps, si sa serais un groupe au quel que sa serai des zombie éloigner, sa sera facile mais grouper oublie sa, il a des chance qu'il se fait attraper par d'autre. Il croise les bras et s'exclame.

Bon, qu'est se qu'on fout ici ?

Il avais encore un peu de sa colère, il ses pas relacher complètement, bah, il ses relacher mais pas assez pour enlever complètement sa frustration, deja que sa peut en rajouter n'importe quand et n'importe ou. Sa sera difficile de se contrôler pour se moment. Il a bien envis de trouver une paire de gant bien plus solide qui a moins de risque d'infecter le sang de Gakuto, car la ses gant absorbe le sang, il peuvent se déchirer et absorbe les impact alors ses pas très fort. Si il arrive a avoir une blessure au poing, même si ses vraiment bien endurcis grace au entrainement, sauf qu'il faudra qu'il continus a se battre pour que sa reste ainsi, si il a une blessure et il a du sang de zombie dans les gant, le voila qu'il est fait a l'os, il continura a se battre et quand qu'il commencera a perdre le contrôle, il se suicidera pour éviter de rajouter des problème plus grave, mais la il a rien. Aucune morsure et aucune égratignure. Numéro un, il continus de regarder la fille droit dans les yeux avec un air un peu sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Volonté de l'Eventreur
♠ Master of Death Puppets ♠

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 21/07/2012

MessageSujet: Re: Lorsque nous tomberons, nos carcasses se videront   Sam 22 Sep - 11:59

PNJ -> KAIRI

Kairi établit alors un plan bien simple dans sa tête et passa à l'attaque. Cependant la persuasion restait tout de même de mise chez les Blaros ainsi elle commença par là.

# Regarde là bas.

Elle désigna du doigt la ville d'où s'échappait des volutes de fumée afin que le jeune homme soit dos à elle. Puis elle s'approcha à pas de loup et, posant une main dans le dos du garçon, elle dégaina une paire de menotte. Qu'elle clipsa vitesse éclair sur les mains de Gakuto.

# Maintenant, tu vas me suivre. Et ce n'est pas une proposition, c'est un ordre.

Et elle le poussa dans l'entrepôt avec brutalité.

# JUNKO ! J'en ai un !

La mère supérieure arriva en trottinant et sourit de toutes ses dents quant elle remarqua le garçon.

#Magnifique numéro 6. Magnifique. Comment t'appelles-tu ? dit-elle en s'adressant au garçon
- Ga... répondit Kairi
- C'est à lui que j'ai demandé, il a une langue ? Il peut parler ?
- Oui
- Très bien, alors va t'occuper de l'autre fille que tu as amener.

Et Kairi partit.

PNJ -> Mère Supérieure

Junko détailla le garçon des pieds à la tête. Il était parfait pour devenir un sous-fifre. Mais pour ça, il devait être obéissant.

Cependant les Blaros avaient toujours su convaincre les gens, même les plus récalcitrant. Pour rassurer la nouvelle, elles lui avait fait croire qu'elles étaient attachés à l'Etat mais c'est faux. Blaros était une sorte de rébellion anti-conformiste.

# Bon on va s'installer dans mon bureau pour parler de ton avenir.

Et elle escorta le garçon à l'étage, dans la seule pièce en hauteur du bâtiment. La pièce avait des vitres teintés si bien que Junko pouvait tout voir sans être vue. Ici elle avait aussi le contrôle de la fermeture automatique de toutes les portes et du toit ouvrant si jamais il fallait partir en catastrophe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lorsque nous tomberons, nos carcasses se videront   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lorsque nous tomberons, nos carcasses se videront
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LISBETH ღ La vie est un conte de fée qui perd ses pouvoirs magiques lorsque nous grandissons
» La lumière est l'éclaireuse qui nous guide lorsque nous sommes perdus dans l'obscurité.
» [0/3] l'on a cessé de chercher les monstres sous notre lit lorsque nous avons réalisé qu'ils étaient à l'intérieur de nous. | LIV
» Lorsque la panique nous consumme pour la première fois...
» Quand la mort nous appelle doit-on la suivre ? [Pv : Chouchou]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
High School Of The Dead RPG :: A l'abri des zombies :: Cimetière-
Sauter vers: