Forum RPG du manga survival-horror High School Of The Dead
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un nouveau départ ! (Suite de Noël En Voiture)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Skaïzo Tanaka
Ψ Mazohyst of Decadence Ψ
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 04/10/2011
Age : 22

Carnet de survie
Arme: Couteau suisse, mitrailette
Objet(s): Un sac à dos...
Mode de survie: En groupe.

MessageSujet: Un nouveau départ ! (Suite de Noël En Voiture)   Lun 23 Avr - 13:17

C'est le moment de reprendre nos aventures nos aventures déjantées ! Et nous reprenons après l'interrogation pas très subtile de M. Tanaka, étant donné que de toute façon le seul mot clé était : Fuir ! Sauf qu'il y eut un problème, le hammer commençait à être limite niveau essence, Zack était étrange, il hurlait, ne répondait pas aux questions de Jill, peut être qu'il ne c'était pas encore remis du choc. Mais le connaissant personnellement, Skaïzo ne pensait pas que c'était due au choc, il l'a connu en tant que gars assez résistant et donc pour lui il fallait se méfier.

- D'ailleurs ! Que personne ne s'endorme ! J'ai un super plan ! Enfin un plan tout con. Pour que le plein du hammer soit fait et surtout que mon envie de clope s'atténue, il nous suffit d'aller : dans une station service !


C'était logique seule la station service pouvait les aider. Et non de finir en plein milieu de la route, parce que vu le nombre de zombies nippons qui se baladaient ce serait GAME OVER! En même temps, son rire faisait froid aux dos de Skaïzo et quant à lui, Saito répliqua à Jill en lui disant que la horde allait être dure à combattre, mais de toute manière ça c'était déjà prévu ! Sûrement qu'il y allait avoir de l'extermination dans la station service qui était empestée par les infectés ! Et plus très loin d'ailleurs.


- Bon on y arrive, il faut qu'on s'organise ! Je veux bien m'occuper du plein du hammer mais pendant ce temps il va falloir que vous vous occupiez des zombies. Je propose que toi Saito, tu t'occupes de ceux qui arrivent par le nord, Jilly hmm extermines ceux qui sont présents dans le magasin de la station et profites-en pour prendre des provisions, Zack tu t'occupes de ceux qui arrivent par le sud. Et surtout n'oubliez pas si ils sont trop nombreux hurlez, on se regroupera et on se cassera d'ici !!!

Skaïzo était confiant par rapport à son plan, mais il doutait au fond de lui enfin bref, ils arrivèrent à la station essence avec un dérapage de malade. Skaïzo sortit de la voiture avec ses partenaires et chacun adopta son poste tout en faisant résonner les armes!


-Bon, la pompe est là...Tiens j'ai vu déjà une technique pour frauder mais il faut que je la fasse vite !

Ainsi il utilisa sa petit astuce pour ne pas à avoir débourser un centime dans la machine, et là il commença à faire le plein du hammer, du moins il voulait le faire parce que ça leur serait propice, il s'énervait de plus en plus sur la machine qui envoyait l'essence très lentement il n'avait vraiment pas le temps !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un nouveau départ ! (Suite de Noël En Voiture)   Mer 2 Mai - 13:06

"C'est bien tu prévois tout, t'es pratique"

C'est dans l'hilarité la plus totale que je rejoins la boutique en marchant d'un pas lent. En passant je frappe dans deux ou trois têtes qui explosent dans un mélange de cervelles et de bile noire. Un peu plus ou un peu moins de sang sur mon pull ne m’effrait pas, j'aurais bien le temps de m’inquiéter de ça plus tard. Franchissant la porte qui, la débile, touchant trois petites cloches accrochés à quelques centimètres de là,prévient mon arrivée au zombie qui devait être le vendeur. Un pas en avant, j'esquive son gracieux coup de bras et relève le buste juste à temps pour enfoncer ma crosse dans son horrible crâne dégoulinant de sang.

"Enorme !"

Tout en rechargeant mon arme avec quatre balles dorées, je marche consciencieusement dans les allées. Le truc le plus cool, c'est qu'aucun autre survivant ne soit arrivés avant nous, ce qui fait que je peux à ma guise choisir nos futurs repas. Je glisse dans mon sac des chips, des biscuits secs, des bonbons et quelques sandwichs que nous pourrons manger sur le chemin avant qu'ils ne soient périmer, après la nourriture je jette un coup d'oeil au matériel de camping entreposé à côté de la porte des toilettes, je saisis une dizaine de lampes. Un bruit de clapotement d'eau attire mon oreille, c'est un bruit qui vient de l'autre côté de la porte, dans les toilettes. Un bruit faible à cause de tout le bordel que foute les autres dehors mais un bruit quand même. Alors je fonce. Je pousse la porte avec mon pied et hurle à tue-tête

"Bonjour ! Si vous êtes encore vivant, qu'aucun être zombifique ne vous a mordu, veuillez dire un mot ou vous taire à jamais"

Je vous l'accorde, ça fait un peu prêtre de mariage dis comme ça mais ô combien c'était merveilleux de prononcer ces mots désormais inutile. Malheureusement à ce moment là sortit une fillette de la première cabine, il y avait dans ses mains un ours en peluche. Je penche ma tête sur le côté afin de l'analyser: est-ce qu'un zombie aurait tenu quelque chose entre ses mains si ce n'avait été un bout de chair ? Je ne pense pas alors je m'approche, le fusil toujours dans les mains mais pointé vers le sol et je dit:

"Tu vas bien ? Tu as été blessé ?"

Elle avait de longs cheveux blonds et de petits yeux dorées, on aurait pas dit qu'elle était un zombie si elle n'avait pas ouvert en grand sa bouche et claquer des dents à deux cm de mon cou. *Oh putain* Je glisse à terre lorsque la petite se rue sur moi; j'arrive à la garder à distance mais elle se débat et je perd du terrain, bientôt je me retrouverais contre la porte avec pour seule arme mes poings. J'arrive à lui administrer un coup de genou sous le menton, à rouler boulé jusqu'au milieu de la pièce et à récupérer mon fusil qui m'a glisser des mains quelques secondes avant. Puis le plus jeune zombie que j'ai jamais vu se met en position de sprint et fonce sur moi. J'ai juste le temps de lui tirer dans le ventre, de reculer de quelques pas qu'elle se relève déjà. Cette fois, je ne la loupe pas et lui fait un trou d'un diamètre de 5 cm dans sa chevelure dorée. Le zombie s'écroule à terre et moi, je me rue dans une cabine et vomis tout ce que j'ai pu voir depuis le début de l'aventure. Je me regarde rapidement dans le miroir et enlève le plus gros des bouts de cervelles que j'ai dans mes cheveux avant de ressortir du magasin une cannette de bière à la main. Et de retourner presque aussitôt à l'intérieur telle une furie plus omnibulé par la boisson que par la cigarette, putain heureusement que j'y pense. Je passe à travers le comptoir en glissant comme dans les films d'actions super classe, choppe tout les paquets de clopes que mon sac peut contenir et cinq boites de briquets. Cette fois, je suis prête à sort... Hep hep hep ! une minute, qu'est-ce que tu fiche là toi ? (Elle s'adresse à un homme d'une cinquantaine d'année, les cheveux poivre et sel et les yeux injectés de rouge, la gueule pendante)

"Allez viens approche toi"

Je l'appelle comme on fait avec les chiens, je frappe sur mes deux genoux en claquant ma langue contre mon palais. Le zombie ne coure pas, il penche la tête en arrière dans une position impossible à moins d'être contorsionniste. J'entends ses dents claquées et de la bile noire coule de sa mâchoire et s'étale sur son torse couvert de sang et de morsure; et plus je le détaillais plus il se rapprochait mon odeur devait être vraiment délicieuse ou alors sa faim n'était pas comblé pour qu'il se mette à trottiner. J'enjambe le comptoir et saute à terre contre les portes des toilettes, le mort-vivant paumé de m'avoir perdu de vue tourne sur lui même et renverse deux présentoirs avant de se retrouver contre la vitrine. Mon cerveaux n'a pas eu le temps de se poser la question bien longtemps parce que le vieux allait me sauter à la gorge dans moins d'une seconde si je ne trouvais rien; donc je me précipite en avant et le frappe dans l'abdomen afin qu'il heurte la vitrine. Ce qu'il fini par faire. La vitrine explose donc en mille morceaux, je met un bras devant mes yeux pour éviter les bouts de verre et me met à rire. Je passe par l'énorme trou qu'il a fait, et l'achève avec mes baskets vertes qui finissent rouge sang. En passant, avec le boucan que j'ai fait, j'explose la tête d'une femme qui a eu le malheur de passer trop près de moi et qui finit dans les bras d'un homme énorme qui la piétine en essayant de m'atteindre. Je lui fait éclater sa cervelle aussi et fout la crosse de mon fusil dans la tronche de quatre zombie qui approchait Skaïzo. Je le regarde faire quelques secondes:

"T'en met du temps !"

Je lui sourit, et le regarde lentement. Il a des taches de sang coagulé sur sa chemise, je voudrais la lui enlever pour les faire partir et ... Mais enfin à quoi je pense là, comme si c'était le moment de penser à une chose pareil. Avec Skaïzo en plus ! J'abat un zombie avec la dernière balle de mon chargeur et une fois que Ska a fini le pousse sur la banquette arrière avant qu'un zombie l'attrape par le col. J'enfonce mon pied droit dans la cervelle a moitié manger d'une vieille et hurle:

"Bah alors magner vous les boulets !"

Ma voix attire quelques zombies alentours, ils doivent être une dizaine à présent et des vingtaines de corps jonchent la rue. Les garçons se sont bien démerdés pour des amateurs et même si je dois dire que tirer avec un fusil à pompe la première fois est assez flippant ça fait un bien fou. Je monte à côtés de Skaïzo à l'arrière et lance les clés à Saito en qui j'ai plus confiance que Zack après ce qui s'est passé.


Dernière édition par Jilly White le Jeu 17 Mai - 14:15, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Saito Fukushima

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 02/12/2011
Age : 21

Carnet de survie
Arme: Fusil de chasse (calibre 32)
Objet(s): Une pomme... de terre ^^
Mode de survie: Je frappe quelqu'un avec ma voiture et on devient ami :D

MessageSujet: Re: Un nouveau départ ! (Suite de Noël En Voiture)   Mer 2 Mai - 18:42

Saito sortit de la voiture, arme chargée. Il regarda autour de lui en cherchant le nord, evidemment, il n'y avait aucune affiche écrit «NORD», donc le jeune homme dû prendre un des deux côté au hasard. Jill était déjà entrer dans le magasin et Skaizo faisait le plein. Saito leva sur fusil, plusieurs de ses choses se dirigeait vers lui et avec très peu de munitions par chargeur, il ne devait pas manquer son coup. Il visa la tête du zombie le plus près de lui, il était quelques mètres devant les autres. La première balle passa bien au dessus de la tête de la créature.

- Merde

Il visa le corps du zombie et tira une deuxième fois, la balles lui transpersa le coup et laissa un trou bien visible, mais il continua d'avançer comme si il n'avait rien. Saito apperçu un zombie dans le groupe derrière s'écrouler, la balle devait l'avoir atteint. La créature était très près de lui. Il se dépêcha de recharger et il visa le cou. La balle toucha le zombie entre les deux yeux et il s'écroula enfin. La puissance de l'arme faisait lever le canon et Saito devait viser plus bas pour les atteindre à la tête. Le bon côté était que la balle pouvait traverser le corps et toucher un autre.

- Tous va bien de votre côté?

Saito jeta un coup d'oeil aux autres, Jill était encore à l'intérieur, Skaizo remplissait la voiture et Zack s'occupait de l'autre côté. Il seretourna et se concentra sur les zombies restant. Après plusieurs minutes et trois chargeurs, le premier groupe de zombies était tomber, mais plusieurs avaient été alertés par le bruits des armes à feu et ils sortaient de chaques coin de rue.

- Dépêchez-vous! Il sortent de partout!

Saito tira sur les zombies les plus près de lui et ils tombaient les uns après les autres. Il se prépara à abattre un autre de ses monstres lorsqu'un bruit de vitre qui éclate le déconcentra et il manqua son coup. Il se retourna rapidement pour voir ce qui avait fait le bruit, Jill évidament. Elle écrasait joyeusement un zombie sur le sol. Skaizo avait fini de remplir la voiture, il était temps de partir. Un grognement à deux pas derrière Saito et le jeune homme était déjà retourné et tira une balle dans le ventre du zombie. La femme morte-vivant fut jeter plus loin sur le sol. Saito visa la tête et tira, mais il n'entendit pas le bruit de l'arme à feu, plus de munitions.

- Génial, c'est exactement le bon moment pour recharger!

Il fouilla dans les poches de son pantalon, mais il avait utiliser les quelques chargeurs qu'il avait sortit de son sac. Pendant que le zombie tentait de se relever, le jeune homme fouilla dans son sac et sortit un autre chargeur. Il prit le vieux et le lança en plein sur la tête de la créature qui retomba lourdement sur le sol. Il chargea et fit éclater la tête du zombie. Saito se retourna et couru vers la voiture. Jill lui lança les clés et il prit la place du conducteur (quel bonne idée!). Après avoir vérifier que le petit groupe était entrer, il démarra et écrasa l'accélérateur. Un zombie fut écraser, mais Saito évita habilement les autres.

- On va où maintenant?

Sans attendre de réponse, il prit une direction au hasard et il ne roula qu'un peu plus vite que la limite. Le soleil brillait, la route était belle et ils étaient encore en vie! Une très belle journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouveau départ ! (Suite de Noël En Voiture)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouveau départ ! (Suite de Noël En Voiture)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]
» Besoin d'un nouveau départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
High School Of The Dead RPG :: A l'abri des zombies :: Cimetière-
Sauter vers: